Blog personnel, famille & lifestyle

Faire le poirier aux mycoses

Faire le poirier aux mycoses
Il était une fois… un festival des herbes au fin fond des Ardennes… J’assistais à l’exposé une charmante femme sur les hydrolats et la différence avec les huiles essentielles… Passionnant ! Encore une nouvelle veine à investiguer un jour… Je m’approchais du feu de bois un peu plus tard dans l’après-midi et je revoyais cette belle femme blonde et attirée par elle, je m’approchais et nous nous mîmes à discuter. Et en quelques secondes nous voilà à parler de mycoses !!! Pour tout vous dire : je ne me rappelle PAS comment ça a pu arriver aussi vite alors que nous ne nous étions jamais parlé !!! mais le destin boutique de ces trucs… Et sujet auquel je m’intéressais mais sans plus puisque je n’avais pas eu une mycose depuis longtemps !
Et là cette femme envoûtante me confia :
Fais une tisane de sauge, de thym avec de la teinture mère de calendula. Et fais un bain vaginal de cela avec une seringue et en appliquant sur les zones affectées. Fais le poirier quoi !

 

Je pris l’information comme si on m’avait confié un secret des plus secrets, je me sentais riche et je n’avais aucune idée pourquoi je ressentais que cette information était clé !
Le lendemain, j’étais assez fatiguée et ….!!!!!! je ressentais les symptômes d’une mycose ! Ni une ni deux je me précipitais sur le sauge, le thyme et la teinture mère et je m’en fis 3 bains dans la journée. Le lendemain matin, plus aucun symptôme !!!

 

Depuis j’ai eu des épisodes douloureux et j’ai essayé quelques remèdes de plus :
– toujours le bain de tisane de sauge et thym et TM de calendula
– quand la mycose est trop fort, directement se passer une lingette humide de teinture mère de calendula une fois par jour
– en homéopathie : Sepia officinalis, Calcarea, Silicea, Hepar sulfuris (joue le rôle d’antibiotique naturel)
– utiliser un savon à pH neutre, voir ne pas se laver au savon pendant quelques jours pour soulager
– une cure de probiotiques de 5 mois (donné par mon homéopathe): Pro-Symbioflor & Symbioflor (pour remettre à jour la flore intestinale)
– arrêter directement les sucres au moins symptôme
– badigeonnage de gentiane (conseil de ma copine)

 

 Ce qui a néanmoins soulagé le mieux et le plus rapide en cas de crise c’est vraiment la teinture mère de calendula. Mais ça ne fait pas disparaître l’origine du symptôme. 🙂

 

Quelques conseils en prime de mon amie Amandine Lefebvre, acuponcteur :
– Prendre de l’extrait de pépin de pamplemousse comme antibiotique naturel
– consommer de l’ail
– prendre soin de son foie avec les plantes : desmodium, chardon Marie, artichaut, curcuma
– Extrait de feuille d’olivier
– Huile essentielle de tea tree & huile végétale à masser sur la zone douloureuse
– Etc

 

Crédits de la photo : Roots to blooms



Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.