Le temps des femmes

Le temps des femmes
Je lis cet article de blog et je me dis, on ne met pas assez l’accent sur le temps des femmes. Chaque jour, être une femme. Chaque jour, prendre soin de soi, entretenir non pas la flamme dans soi mais la femme dans soi.
S’accorder quelques minutes pour soi, des petits plaisirs, du temps, de l’attention.

 

S’écouter: ses émotions, son corps
Je m’aperçois que se négliger commence aussi par ne pas écouter sa petite voix qui s’égosille à n’en plus finir dans soi mais qu’on écoute rarement. Son intuition. Tiens il me passe par la tête que manger un fruit me ferait plaisir. Tiens il me passe par la tête une pensée négative. De quoi ai-je besoin ? Qu’est-ce que cela signifie ? Besoin de bouger, se dégourdir les jambes, manger un fruit, boire un verre d’eau, arrêter 5 minutes pour éviter la surcharge de travail, faire une pause pendant une minute en regardant la nature dehors… Tiens je fais des erreurs bêtes, tiens mon corps est fatigué, mais alors que fait-on ? Comment agis-tu pour prendre soin de toi ? Ecris, marche, agis, écoute juste l’intuition. Plein de choses, d’inspiration, de créativité, de solutions viennent en décrochant et en écoutant cette petite voix.
Cela passe aussi par le corps. Les petites douleurs ou tensions quotidiennes nous indiquent un multiple de choses qu’on pourrait commencer à écouter. Comment je prends soin de mon corps ? Le corps est notre enveloppe à soigner. Nous l’habitons, nous avons plutôt à bien faire d’en prendre soin.

 

Une pause
     Et puis cette pause. Etre seule, n’être ni mère, ni épouse, ni rien, juste femme avec soi-même. Etre juste là et profiter de n’être rien d’autre. Profiter de petites pauses comme ça, hors de tout. S’octroyer une vraie pause quoi. Faire quelque chose ou pas, on s’en fiche. Mais être déconnectée du reste, oui. Etre femme, oui.

 

De la considération
     Et puis de retour en face des autres, du mari, des amis, de la caissière, du boulanger, penser à cela, penser à être femme, le sentir venir, cette quiétude bienveillante, cette allégresse joyeuse, revenir dans soi en face des autres, se reconnecter à soi, prendre son temps d’être la femme, de la laisser venir à soi quand on s’exprime, quand on marche, quand on fait du shopping, la vivre, lui laisser de la place, reconnaître l’automatique, les gestes automatiques, les attitudes automatiques, les paroles automatiques et essayer d’être juste là, retrouver l’élégance du moment, le lâcher prise des muscles du corps, emplir l’espace et juste danser sa vie.
Et ne pas oublier chaque jour un petit détail qui habille la femme, un rouge à lèvres, des boucles d’oreille, un joli chemisier, tes plus jolies chaussures, un chapeau, bref quelque chose qui te donne de l’allure, que tu te sens porter, qui te rappelle que tu es élégante, que tu danses en marchant, que tu as le droit de jouer cette femme dans toi.

 

De l’importance
     Je ressens cela, je pense cela, qu’est-ce que cela implique dans ma vie ? Quels choix pour moi ? Qu’est-ce que j’ai besoin pour me sentir équilibrée, heureuse, joyeuse chaque jour ? Qu’est-ce qui me parasite ? Qu’est-ce que j’ai besoin pour rétablir l’équilibre ? Je me suis aperçue comme ça que un quart d’heure après une journée avec mon bébé me suffisait pour me recharger avant la soirée en famille. Un article de blog aussi. Prendre le temps de faire un gâteau ou des biscuits.
Juste faire quelque chose qui m’apporte, qui t’apporte de la satisfaction. Une chose par jour. Planter des herbes aromatiques achetées au marché fermier, lire un article, tricoter, découper des tissus, confectionner quelque chose. Bref. Tes petites choses à toi.

 

Faites. Ressentez. Une femme à être choyée, mais d’abord considère-la, donne-lui de l’espace. Fais chaque jour un petit quelque chose. Réveille-toi avec cette pensée : que vais-je faire aujourd’hui pour moi ? A ne pas oublier aujourd’hui. Fais ce que tu aimes. Ne le fais pas passer après le reste. Alors la femme dans toi invitera d’autres à en profiter et à participer à la construire en étant complémentaire. L’homme. L’ami. L’amie.

 

 Crédits image : tumblr.com Auteur inconnu en recherche d’identification.

 



Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.