Mon journal de la HNI #4

Mon journal de la HNI #4
Fin du 6e mois
Nous sommes rentrés de vacances où nous avons attrapé bon nombre de n°2, presque tous en 3 semaines! équivalent de 3 fois par semaine car notre puce s’est mis à manger des bouts de fruits, des bouts de légumes et des bouts de pain. Du coup, le papa s’est mis à lui proposer en camping pour éviter d’avoir des couches sales.
Et puis finalement nous sommes rentrés à la maison, nous avons commencé la crèche. J’ai repris mon activité professionnelle à plein temps en étant d’abord accompagnée de ma petite fille.
Et là, surprise. Alors que je pensais qu’en travaillant, qu’en commençant la crèche, etc ça en serait fini de la HNI, eh bien, en ayant lâcher prise sur mes attentes et en étant pleinement dans l’intuition, en une semaine, j’attrapais presque tous ses cacas cette semaine-là !
Et puis elle s’est mise à faire pipi également quand on lui proposait, de manière régulière.
Et puis finalement ça nous ait arrivé chez des amis qui ont trouvé ça formidable et qui veulent faire pareil avec leur bébé !
Et puis là, il s’est passé quelque chose de génial, c’est que fervente motivée de la HNI, je n’avais jamais espérer que mon mari me suive, mais là il s’est mis à lui proposer tout le temps et elle faisait ! Et puis quand je disais “hop caca”, tac il a commencé à se dépêcher autant que moi pour l’emmener sur les toilettes.
Moi j’aime bien faire les petits sons mais lui pas. Chacun sa manière. 🙂
Et je me suis aperçue que mon intuition fonctionnait beaucoup mieux qu’avant. Par exemple en étant dans le salon, en entendant mon mari avec la petite sur les toilettes, je lui propose car ça me passe par la tête, attends donc elle va sûrement faire caca. Et hop la voilà qui fait. Bref, des trucs hallucinants même pour nous ! ça nous ravit cette capacité du petit ! J’ai l’impression qu’on est dans une période charnière de compréhension ! Moment de faire et répéter des petits signes peut-être aussi…
Première semaine de crèche
Nous racontons aux dames de la crèche que quand elle change la couche elles peuvent lui proposer. (On y va mollo avec elles, elles ont plein de petits, donc être branchée sur tant de petits à la fois, on comprend que la HNI ne soit pas une priorité n°1 !) Bref on leur dit, si vous lui proposez et faites le petit son, alors elle va sûrement faire. Après quelques jours, je vais la chercher et là une des nounous me dit : je lui ai proposé plein de fois et elle a fait à chaque fois, c’est extraordinaire ! avec la même reconnaissance, plaisir et découverte dans la voix que nous ! Génial quoi !
Du coup, le lendemain rebelote et notre fille ne s’est pas fait privée, elle a fait à chaque fois. Par contre elle nous réserve ses cacas pour le soir. C’est rigolo de voir ces interactions.
En tout cas, la motivation de mon mari pour proposer à la petite fille, je la trouve savoureuse ! Comme l’allaitement, comme la DME, eh bien ça a été des découvertes et expériences que chacun s’est appropriée à son rythme. 🙂
8e-9e mois
La vie continue et nous proposons le matin au lever et elle fait alors souvent directement un gros caca. Des fois, elle se cambre en hurlant direct : très clairement, elle n’a aucune envie ! Qu’est-ce que c’est clair !!! Et puis à chaque fois qu’on change sa couche, on lui propose et elle fait soit pipi soit rien. C’est devenu une habitude que la famille met aussi en oeuvre. Très agréable que tout le monde suive. Beaucoup plus facile que les couches lavables qui semblent plus techniques et moins faciles de prime abord. Et puis on remarque que notre petite commence à vouloir marcher et gambader alentour et qu’elle se cambre très vite et presque toujours, même si elle est entrain de faire caca, elle ne veut pas être sur les WC. Comment fait-on alors ? La laisser faire dans la couche ? Mmmmm….
Finalement je la reprends contre moi en lui parlant. Ou bien je lui fais des bisous sur le ventre quand elle se cambre et ça rétablit un lien entre nous deux et elle se rassoie en attendant les yeux dans les miens la prochaine communication bisous, câlins, etc. Très mignon.
La tenir fermement au-dessus des toilettes est efficace mais pas agréable car cela donne l’impression qu’elle ne peut pas dire d’accord, mais une fois une bonne position trouvée comme cela, elle se détend et tout le caca arrive.
Elle découvre la chasse d’eau, met ses mains sur les toilettes et tourne autour, regarde l’eau dedans et s’exclame autour des WC, c’est rigolo de voir cette conscience qui s’éveille et la découverte de tout.
L’hiver revient et moins fesses nues, plus en petits pantalons, mais je crois qu’on a trouvé notre manière de pratiquer la HNI. Proposer quand nous on a envie, quand on la sent mal à l’aise ou qu’elle a envie et à chaque fois qu’on change sa couche. On aime bien cela, c’est un bon moment et elle ne fait des fois qu’une petite crotte dans sa couche et le reste dans les toilettes. ça nous facilite toujours autant la vie. Nos amis sont aussi étonnés et intéressés de voir que c’est si facile et que ça n’a rien à voir avec dompter un bébé à faire sur un pot. C’est vraiment une proposition et bien qu’on ne sache pas comment ça fonctionne avec la conscience des sphincters eh bien nous avons la certitude qu’elle sait se relaxer et laisser venir les selles et faire pipi quand elle est dans cette position.
Il nous arrive aussi des accidents quand nous sommes très occupés à d’autre chose. Et puis aussi si elle est fesses nues et qu’on entend tout d’un coup plus rien et qu’on voit une énorme mare se former sous elle alors qu’on vient de lui proposer 2 minutes avant !!!!
Pareil des fois on lui propose et 5 minutes après un petit caca dans la couche !
On comprend pas toujours tout, mais on fait de notre mieux avec l’attention et le temps qu’on a.
Lors d’un séminaire dans la Forêt Noire, je rencontrais un couple qui pratiquait avec un petit bébé de 3 mois, de manière “intensive”. Il lui proposait toutes les 30 minutes et elle n’avait pas de couche ! Ils étaient jeunes, modernes et normaux comme nous 🙂 Ahah !
Non, mais sans rire, quand on lit ce livre sur la HNI, Elever son enfant sans couches (ou presque), on voit ça comme une pratique très alternative mais en fait c’est très innovant ! et pourquoi personne n’y pense de nos jours ?
Enfin ma grand-mère le faisait et à l’époque c’était normal…!


Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.