Mon journal de la HNI #4

Mon journal de la HNI #4
Semaine 12
Cette semaine, il y avait un workshop avec des collègues chez moi. J’ai tenté la HNI aussi dans ce cadre-là. C’était spécial mais en fait très naturel. Et puis quelques jours après, un collègue arrive chez moi. On ne s’était pas vus depuis longtemps et m’avait entendu parler de la HNI pendant que j’étais enceinte et intéressé, me demande, alors la HNI, tu fais ça ? ça se passe comment ? Alors je réponds : eh bien regarde, tu vas voir. Je déshabille mon petit enfant et je la mets sur sa petite alèse et serviette de toilette et on continue de discuter. La petite fille était très très contente de pouvoir être les fesses à l’air, quel plaisir de voir l’enthousiasme venant de cela ! Et puis à un moment, elle râle, elle pleurniche, je la regarde, lui parle et elle me sourit et fait pipi. Et zut !!! Je regarde mon collègue et lui dis, voilà ça marche comme ça, elle me dit clairement son besoin mais je ne l”’entends” pas. Bon et puis passe une demie-heure et rebelote elle pleurniche et râle et je m’approche d’elle, lui parle mais je ne pense bien sûr pas du tout qu’elle signale un besoin…. Ça ne loupe pas, elle refait pipi. Je regarde mon collègue en rigolant, voilà elle, ma fille, elle sait signaler mais moi je n’”entends” pas. En fait c’est moi qui doit être éduquée !
Bon, alors comment je vais faire ?

Mission de la semaine 13 : repérer les signes à plusieurs ! va-t-on être meilleurs que moi seule ? Peut-on prendre cette habitude là ?
Semaine 13
Pas pris le temps de proposer ni de repérer les signes même si à chaque fois qu’elle a râlé, j’y ai pensé… Semaine de vacances dans la famille avec plein de gens. Connexion à mon enfant moins précise pour la HNI. Mais hâte d’être la semaine 14 pour notre rituel quotidien du sans couche, c’est comme faire une balade au vert !

JUMP > 5e mois
Où en suis-je ? Je vous ai presque perdue de vue depuis quelques temps ! Eh bien, je crois que notre manière de faire de la HNI sera celle-ci.
Notre petite fille fait toujours le n°2 une fois par semaine ce qui nous simplifie beaucoup la tâche.
– Proposer quand j’y pense (ou quand l’intuition me propose de proposer ;)) sur le lavabo ou les toilettes avec les petits bruits accompagnants. J’ai déjà attraper plein de pipis et cacas, mais pas systématiquement. Quand elle commence à faire, alors je fais les petits bruits et la maintiens pour ne pas que ce qui sorte ne reste pas sur elle. Il m’a semblé qu’elle appréciait car les rares fois où on ne l’a pas fait, on l’a vraiment entendue râler !
Laisser les fesses à l’air quand je le peux et faire du sans-couche avec une serviette dessous. Et là, bonjour l’accélération au niveau motricité, elle semble en profiter pour aller dans tous les sens, ce qu’elle ne fait pas avec couche (jetable ou lavable).

Peut-être le fait de vouloir avoir du temps pour moi, de consacrer de l’énergie pour moi et d’être connectée tout de même à notre petite fille fait que développer cette conscience des besoins est plus difficile. Donc essayer d’entretenir la proposition pour qu’elle devienne plus automatique dans notre vie est notre premier pas et pour le moment nous en sommes là.
Je suis confrontée une fois de plus au changement d’habitude qui demande beaucoup d’énergie. Et comme j’entreprends 10.000 changements par jour, celui-là ne semble pas être prioritaire en ce moment.
Affaire à suivre !



Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.