Réussir sa journée (ne pas trop en faire)

Réussir sa journée (ne pas trop en faire)
Comme beaucoup, je finissais mes journées avec un goût d’inachevé dans la bouche. J’avais du mal à m’endormir car j’avais encore dans la tête les mille et choses à faire ainsi que ce que je n’avais pas fini dans la journée. J’avais le sentiment et l’énergie de l’inachevé. J’avais un sentiment d’inaccomplissement personnel.
Même si je passais une soirée au calme, et privilégiais lire au lieu d’être derrière mon ordi, il y avait toujours une part de moi qui ne décrochait pas, qui restait dans l’énergie de la journée. Et qui soufflait, tu n’en as pas fait assez, ce n’a pas été assez efficace, tu pouvais en faire plus.
Je me suis rendue compte qu’en fait c’était dû à une mauvaise gestion de mes tâches, mes activités mais surtout de mes objectifs du jour et donc de ma satisfaction.
Je me suis rendue compte que je planifiais dans ma liste beaucoup trop de choses et qu’ainsi je n’avais jamais tout barré et que j’entretenais alors ma position d’insatisfaite endurée.
J’ai choisi de tester pendant quelques mois (après accouchement, période encore plus sensible d’insatisfaction femme-mère-famille-etc) cela.
Comment je fais ?
Je me fixe quelques objectifs par jour ou plutôt des tâches principales comme commencer à écrire un article, ranger une pièce de la maison, faire une course (et pas des courses). Je passe alors le contrat avec moi-même que si ces 3 choses sont faites, alors je suis satisfaite et ma journée est réussie. J’ai atteint mon but. Si je peux en faire plus, alors c’est considéré comme du bonus ! Je suis alors la liste des tâches complémentaires ou des tâches mises aux autres jours de la semaine mais celles-ci ne sont pas prioritaires. Si elles ne sont pas finies, pas d’insatisfaction car je suis déjà au-dessus de mes objectifs !
Quel plaisir quand on se sent rempli de sa journée ! Je me sens accomplie également avec ces activités choisies. Ni trop ni trop peu, il m’est alors facile de m’endormir, de me laisser aller, de me reposer, de faire le plein pour attaquer avec joie une nouvelle journée.
La satisfaction est un sentiment très agréable. La satisfaction varie également. Certains jours, 3 tâches me remplissent de satisfaction, certains jours j’ai besoin d’objectifs plus ardus ou de plus de petites choses. Bref en fonction de mes périodes, j’ai des objectifs différents, des fois une semaine plus créative, des fois une semaine plus “Get things done” où il est l’heure de finir plein de tâches commencées (en cours), ou encore une semaine plus sociable, à voir des amis. Je me suis responsabilisée par rapport à la quantité de choses à faire et j’ai grandi plus de conscience entre ce que j’ai “envie de faire” et ce que je “suis en mesure de faire”.
J’ai commencé à beaucoup mieux m’endormir. Et j’entretiens cela les jours où c’est limite et où ma satisfaction n’est pas totalement atteinte en me ré-évaluant et en accueillant l’insatisfaction et en en prenant soin. Mais ne plus être menée par le bout du nez par cette éternelle insatisfaite ! 🙂

 

 Crédits image : Remerciements aux filles de Fromberlinto.com aussi à suivre sur Instagram

 



Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.